AMBIANCE GARAGE N°6

Quoi de neuf à l’atelier

 

 

Quoi de neuf à l’atelier ? Que du beau, du bon aussi, la saison est terminée pour le Popguns garage, la dernière expo-vente est maintenant loin derrière et je peux, à nouveau, passer plus de temps avec les potes, surtout le samedi où chacun mène à bien son projet. D’ailleurs, dans le fond du local, un nouveau virus, contagieux, atteint le petit Gabin : le syndrome GEX. Après Jean Mich’, Nico et Xavier, c’est donc au tour de Gabin de succomber à la fièvre GSXR et comme à son habitude maintenant, le petit démarre son projet depuis le cadre nu (je vous en reparle bientôt).

Le GT500 de Nico en est aux finitions (avant la mise en peinture) et cela prend un temps fou, les ZR7 et Bandit de JF sont, terminée pour la première et toujours en cours pour la seconde (là aussi j’en reparlerai plus tard), Gaëtan se lance dans la rénovation de sa 205 GTI de Rallye, Stéph’ me sous-traite l’adaptation d’une tête de fourche style « Martin » sur son Zéphyr (rappelez-vous de la bien verte) et puis il y a aussi un petit nouveau dans l’assos’, Franck, un copain d’enfance perdu de vue depuis quelques décennies, qui nous rejoint avec son Triumph Daytona nouvellement acquis (que de souvenirs, ma première gamelle en 2 roues sur le « scoot en tôle » Motobécane de son père, un truc casse gueule, surtout pour les novices que nous étions, avec 3 vitesses à la main gauche dont j’étais persuadé, dans mon souvenir, de son origine italienne style Vespa, mais là on replonge dans les années septante et nous n’avions pas encore 14 ans).

Il n’y a pas que des pétoires dans le garage, il y a aussi des caisses, certes on commence à connaitre la magnifique 356 de Nico mais de temps à autres on reçoit la visite d’engins insolites comme ce taxi new-yorkais dans son jaune d’origine. En voiture américaine il y a bien sûr, aussi et surtout, les autos de Jean Marie, le désormais spécialiste des paquebots d’outre atlantique, qui, après la Chrysler de 1941 et la Pontiac des 50’, viens juste de recevoir, en direct de l’Orégon, une splendide Cadillac cabriolet des 70’, énorme avec ses presque 6 mètres de long. Vivement l’été prochain où on ne manquera pas de parader à bord de cette icône, cheveux au vent (pour ceux qui en ont encore), le cul sur les banquettes en cuir et du Rock & Roll dans les oreilles… la classe internationale !

 

L’année 2017 s’achève, Joyeux Noël à tous et excellente nouvelle année.

 

 

 

T'as aimé ? Alors partage !Share on Facebook